Et si on essayait de vivre sans devoirs à la maison ?

dimanche 18 mars 2012
par  fcpecom@fcpe.asso.fr (GUILLERMOU Laurence)

devoirsLa FCPE et l’ICEM-Pédagogie Freinet dénoncent la persistance des devoirs à la maison. Personne n’en a jamais prouvé l’utilité et ils ne font qu’accentuer les inégalités entre les enfants selon qu’ils peuvent ou non bénéficier d’aide à la maison. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils sont proscrits en primaire par une circulaire de 1956. Les deux organisations appellent les enseignants et les parents à vivre une quinzaine sans devoirs à la maison, à partir du 26 mars, et à imaginer ensemble d’autres modes de communication sur le travail fait en classe et d’autres façons d’accompagner la scolarité des enfants en famille.

Les devoirs sont une forme de « sous-traitance pédagogique » aux familles et sont cause de conflits quasi quotidiens entre parents et enfants. Le rôle des parents dans la coéducation n’est pas de chercher à reproduire ce que font les enseignants. C’est pourquoi, les deux organisations invitent parents d’élèves et enseignants à se rencontrer, à réfléchir et à imaginer d’autres relations familles/Ecole et d’autres moyens de communication que les devoirs et les notes, comme le font déjà bien des enseignants.

Pour accompagner cette campagne, la FCPE a mis en ligne un blog : http://cesoirpasdedevoirs.blogspot.com/ où l’on retrouve des témoignages de parents, d’enfants et d’enseignants sur le trop-plein de devoirs, sur les soirées et week-ends sans devoirs à la maison, sur le résultat des alternatives testées avec les enseignants. Le site de l’ICEM présente quant à lui des initiatives d’enseignants alternatives aux devoirs dans sa rubrique sur « le travail à la maison ».

 

La transformation pédagogique de l’Ecole commence dès maintenant !




Agenda

<<

2018

>>

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois